Visiter Ambohimanga : le palais d’été de la Reine sur la colline bleue

Visiter Ambohimanga : la colline bleue

La colline royale d’Ambohimanga est située à une vingtaine de kilomètres de la Capitale de Madagascar. Ces lieux sont pleins de surprises, surtout pour les passionnés d’histoire et de culture.  Située sur un promontoire, ce palais royal offre une vue magnifique, à 360°. Les lieux renferment des anecdotes intéressantes et enrichissantes, mais pour vraiment tout savoir, il convient de choisir un guide passionné d’histoire, qui connait des anecdotes à propos des rois, reines et leurs entourages. Le palais est érigé au cœur d’un cadre verdoyant et naturel, surplombant les environs de la capitale. À noter que ces lieux ont été interdits d’accès aux étrangers jusqu’en 1897. Aujourd’hui, le village figure parmi les vestiges historiques les plus visités d’Antananarivo.

Le site est composé d’édifices qui héritent de l’architecture simple et traditionnelle des hautes terres malgaches (Merina). Toutefois, toutes les bâtisses sont assez bien entretenues. Pendant la période où nos rois habitaient les palais de Versailles, les souverains malgaches, eux, ont élu résidence dans le fameux palais d’Ambohimanga.

Se rendre sur la colline bleue : « Ambohimanga »

Il est assez facile d’accéder à ce site, puisqu’il se trouve à seulement 21 km d’Antananarivo. Desservi par une route goudronnée en assez bon état, le trajet centre-ville d’Antananarivo – Ambohimanga ne prend pas beaucoup de temps. S’il n’y a pas d’embouteillages à la sortie de la capitale, il faut compter une trentaine de minutes pour arriver sur le site. L’accueil des visiteurs se fait 7j/7, du lundi au dimanche, de 9 h à 16 h 30. Le tarif réservé aux étrangers est de 10 000 ariary par personne, soit environ 2,5 €. Ceux qui gèrent le site accordent une réduction de groupe : 7 000 ariary par personne pour un groupe de 10.

A savoir qu’une fois le seuil du portail franchi,  on peut tout prendre en photo, tant que l’on ne pénètre pas à l’intérieur des chambres du palais.

Une telle visite aide surtout à mieux comprendre ce pays et son peuple, notamment, les « Merinas ». Il faut se préparer à grimper sur la colline, gravir les marches dans les dédales de la résidence d’été de la Reine.

À ne pas manquer lors du passage à Ambohimanga…

Ce site est désigné comme étant le site culturel malgache le plus visité de la grande île. Ces lieux offrent une richesse culturelle et historique à découvrir ! Dès que l’on arrive à mi-chemin de la montée, et jusqu’au palais, on se sent ailleurs !

  • Ambohimanga et ses 7 portes : place de souveraineté, le palais d’Ambohimanga est protégé une fortification. La citadelle est encerclée par des fossés de quelques mètres de profondeur, mais ils ne sont plus vraiment visibles à certains endroits. Le guide multilingue explique aux visiteurs ces sept portails sacrés ! En réalité, on compte 14 portails autour de la citadelle. Selon l’histoire de la construction des édifices, les 7 premiers portails ont été construits du temps d’un autre roi des hautes terres centrales : Andriatsimitoviaminandriandrazaka (ouf !) et les 7 autres ont été mis en place sous le commandement du roi Andrianampoinimerina. Chaque portail a un nom, et chaque nom n’est pas facile à retenir, mais ce qui intrigue, ce sont leurs différentes utilisations. Celui qui était réservé aux souverains à l’époque se nomme « Ambavahaditsiombiomby ». Le portail ayant servi d’accès principal à la colline royale d’Ambohimanga est nommé « Ambatomitsangana » (pierre levée), avec un tour de guet. Il s’agit d’une énorme pierre circulaire mesurant plus de 4 m de diamètre, avec une épaisseur de 30 cm. Selon l’histoire, plus d’une dizaine d’hommes poussaient cette pierre à la tombée de la nuit afin de bloquer l’entrée. Il existe également un portail dédié aux morts… Et encore d’autres rituels étonnants… C’est un monde plein de mystères et de curiosités ! À proximité du palais, on peut visiter un petit lac sacré qui servait de lieu de déroulement des principaux rituels tels que la circoncision des jeunes princes et le bain royal.
  • Le palais du Roi : en réalité, c’est uniquement le roi Andrianampoinimerina qui utilisait le palais comme résidence principale. Son fils, Radama I et tous les souverains qui lui ont succédé auraient utilisé ces lieux uniquement comme résidence secondaire. Ce palais se présente sous la forme d’une case en bois, haute de 11 m ! À l’intérieur, l’on découvre une grande diversité d’objets, ainsi qu’une échelle érigée au milieu de la chambre… Le roi s’en serait servi pour se cacher lorsqu’un danger le guettait. La résidence d’été de la Reine se trouve à côté du palais royal. La résidence porte la signature de Jean Laborde ! Le parc à zébus (réservés pour les sacrifices) ainsi que les 7 tombeaux royaux sont également à découvrir…

Bon à savoir…

Fervents pratiquants et défenseurs des traditions, les rois du palais d’Ambohimanga gardaient différents « sampy » (idoles royales). Les guides expliquent bien ce que représentent les différentes idoles. Par la présence de ces choses sacrées, la colline a ses « fady » (des tabous) que les habitants des voisinages tiennent à respecter. Il est, par exemple, interdit d’introduire du porc, des escargots, des chevaux, les hérissons, de l’oignon, du maïs, du rognon et de la courge sur la colline. Et attention !  Selon les croyances Malgaches, transgresser un « fady » peut provoquer la colère des « Zanahary » (Dieu) et des esprits des ancêtres. À noter également que le chiffre 7 a été considéré comme un chiffre sacré pendant la période royale , et même de nos jours, beaucoup de gens y croient toujours !

Sur le site, un restaurant vous permettra de vous désaltérer mais surtout un groupe de musiciens et de danseurs vous proposera un spectacle authentique malgache gratuitement. Bien sûr vous ne repartirez pas sans leur glisser un petit billet en guise de remerciement.

Troupe de danse traditionnelle

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *